Marhaba_2007L'opération "Marhaba 2007", relative à l'accueil des Marocains résidant à l'étranger (MRE), s'est déroulée dans "de bonnes conditions", indique la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, précisant que les différents postes frontières du Maroc ont enregistré, depuis le 1-er mai 2007, un trafic en forte progression avec l'entrée de 1.937.074 personnes (+19,14 pc) et 404.948 véhicules (+11 pc).

La Fondation précise dans un communiqué, publié mardi, que cette opération a été marquée par les visites de SM le Roi Mohammed VI aux différents sites qu'elle a ouverts. Il s'agit des visites royales du 11 juillet pour l'inauguration officielle de la nouvelle aire de repos de Ras Al Ma, située au niveau de la rocade reliant Nador à Saïdia, de celle du 20 juillet à la nouvelle aire de repos de Tazaghine, située au niveau de la rocade reliant Nador à Al Hoceima et de celle du 23 juillet au port d'Al Hoceima, à l'occasion de l'inauguration de la nouvelle gare maritime.

SM le Roi, dans Sa grande sollicitude à l'égard de la communauté marocaine de l'étranger, S'est enquis des conditions de son accueil et des moyens mobilisés par tous les acteurs concernés pour améliorer les conditions d'accès au territoire national.

Conformément aux Hautes directives royales, poursuit le communiqué, la Fondation Mohammed V pour la Solidarité a contribué dans la réalisation de l'opération Marhaba 2007, mise en oeuvre depuis le 15 juin 2007, en mettant à la disposition des MRE un dispositif destiné à répondre à leurs besoins en matière d'assistance administrative et médicale lors de leur déplacement au Maroc. Ce dispositif a été déployé à l'étranger, avec les sites d'Alméria et Algesiras (Espagne), Sète (France) et Gènes (Italie) et au niveau national, dans les ports de Tanger, Nador, Al Hoceima, en plus de Bab Sebta, les aéroports de Casablanca et d'Oujda, et 5 aires de repos équipées à Larache, Taourirt, Gueznaya, Tazaghine et Ras El Ma.

A cet effet, la Fondation a mobilisé près de 450 personnes, dont 300 assistantes sociales, 126 médecins et cadres paramédicaux et plusieurs volontaires et auxiliaires pour assister les voyageurs. Ainsi, la Fondation a assisté près de 60.000 personnes, dont 8.500 ont eu recours à l'assistance médicale, en plus des services d'évacuation des blessés, de soutien aux familles suite à des accidents de la circulation, d'assistance en matière de transport, ainsi que d'assistance en matière de formalités administratives. L'ensemble de ces opérations a été coordonné par un Bureau central chargé également de la gestion du centre d'appel opérationnel 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Les ressources matérielles et humaines déployées ont été soutenues par un effort de communication comprenant, outre des supports d'information sous forme d'affiches et de produits audiovisuels diffusés sur les chaînes de télévision et de radio marocaines, un guide rédigé en six langues (arabe, français, espagnol, italien, néerlandais et allemand), en plus de l'Amazigh (Tifinagh), que les intéressés ont pu obtenir auprès des consulats, des agences bancaires en Europe, des agences de Royal Air Maroc et de ses partenaires, des agences des sociétés de transports et sur les bateaux.

Ces guides ont contenu des conseils, des informations générales ainsi que des informations sur les sites et les aires de repos de la Fondation, notamment celles inaugurées en 2007, à savoir les aires de repos de Tazaghine (entre Al Hoceima et Nador) et Ras El Ma (entre Nador et Saïdia).

A l'occasion de la phase "retour", la Fondation a mis en uvre pour la 4-ème année consécutive et en coordination avec tous les acteurs concernés, un dispositif complémentaire qui a permis d'assurer les contrôles de police au niveau des aires de repos et des sites aménagés pour la circonstance et de faire face aux retards et encombrements éventuels, et par la suite de réduire considérablement les délais d'attente avant embarquement et particulièrement au niveau du port de Tanger où le trafic est resté fluide et où le délai d'attente pendant les cinq jours de forte affluence, n'a pas dépassé une moyenne de deux heures.

S'agissant des statistiques, il y a lieu de souligner que, depuis le 1-er mai 2007, les différents postes frontières ont enregistré un trafic en forte progression avec l'entrée de 1.937.074 personnes, soit une augmentation de 19,14 pc. En ce qui concerne les véhicules, leur nombre a enregistré une nouvelle fois, avec 404.948 entrées, une augmentation qui a atteint 11 pc, reflétant une aspiration des voyageurs à plus de confort et de sécurité lors de leur déplacement.

La voie maritime continue d'être privilégiée par les voyageurs, 70,3 pc d'entre eux l'ayant choisie. En dépit de cette prédominance, 2007 a enregistré une augmentation très importante de l'aérien qui a atteint 29,7 pc du total des entrées. Le port de Tanger détient toujours la première place du transit des MRE avec 31 pc du total des entrées, suivi de Bab Sebta (16,52 pc) et de Nador (14,22 pc). En 4-ème position, on retrouve l'aéroport Mohammed V de Casablanca dont la part importante cette année a atteint 12 pc.

Marhaba 2007 a connu des améliorations sensibles par rapport aux éditions passées. Ces améliorations ont été constatées au niveau des infrastructures portuaires qui se développent davantage et offrent de meilleures conditions d'accueil et du nombre de navires mis en exploitation, dont 18 bateaux (ferries et fast-ferries) assurant la traversée du détroit.

Onze bateaux ont été également déployés sur la principale ligne maritime Tanger-Algésiras. Les autres bateaux ont assuré des rotations régulières vers les ports de Tarifa, Sète et de Gène. C'est ainsi que près de 3.500 rotations ont été assurées depuis le 15 juin 2007. De même, une amélioration a été enregistrée au niveau du nombre de vols aériens qui ont desservi le Maroc et qui ont atteint depuis le 15 juin 2007, plus de 7.150 vols à l'aéroport de Casablanca et plus de 600 vols à celui d'Oujda. Une plus grande implication des départements a été constatée durant cette opération, ajoute la même source précisant que ces départements ont été plus proches de la communauté marocaine pour leur apporter de services complémentaires.

La Fondation fait également état des efforts soutenus et ciblés déployés par les acteurs concernés directement par l'opération Marhaba 2007 et notamment les services portuaires, douaniers et de sécurité. Ainsi, grâce à l'implication des différents acteurs, animés par un esprit d'équipe, l'organisation de l'opération Marhaba 2007 a été encore une fois marquée par une grande synergie et un partenariat productif, renforcés par la coordination remarquable entre l'Espagne et le Maroc et l'implication sur le terrain des responsables des deux côtés.

Cette démarche a permis de surmonter les problèmes survenus et notamment ceux inhérents aux retards et pannes de certains navires dont les reprises de navigation ont été opérés dans des délais raisonnables, conclut la Fondation, qui remercie l'ensemble des acteurs qui l'ont aidé, soutenu et assisté dans l'accomplissement de sa mission.

Source: MAP