Le Maroc prévoit déjà l’extension du futur port Tanger Med, et ce, bien avant que celui-ci ne reçoive ses premiers navire. A quelques mois de l’entrée en service du port, le schéma de son extension a été dévoilés. Il s’agit d’un port de transbordement calqué sur le schéma du premier.

Il sera situé à proximité immédiate de Tanger Med et comptera avec trois quais à conteneurs d’une capacité totale de cinq millions de « boîtes ». En phase de croisière, la capacité de ce deuxième complexe portuaire sera de 8,5 millions de conteneurs. Ce qui en fera une des toutes premières plateformes portuaires dans le monde.

L’investissement prévisible est de l’ordre de 14 milliards de DH, selon Saïd El Hadi, président du directoire de l’Agence Port_Tanger_MedSpéciale Tanger Méditerranée (TMSA). Ce montant inclut la construction et l’équipement des trois quais. Le montage financier sera original avec une forte implication du privé. Il s’agira, selon El Hadi, de lancer d’abord les appels d’offres pour la concession des quais à conteneurs et ce n’est qu’après que les ordres de construction seront lancés selon une formule de partenariat public-privé, avec une entrée en service graduelle des quais supplémentaires. La nécessité de mettre en place une telle extension est vitale, selon l’Agence Tanger Méditerranée. Il s’agit de parer à la saturation prévue de Tanger Med à l’horizon 2015 lorsque ce port sera au maximum de sa capacité.

Le Maroc a une carte à jouer dans la compétition entre les hubs maritimes, la plupart des ports de transbordement dans la Méditerranée étant actuellement au bord de la saturation. Selon l’opérateur public, cette extension s’imposait d’elle-Tanger_Medmême. Il fallait démontrer l’évolutivité du port (le premier) bien avant son engorgement, afin de rassurer les opérateurs. A la suite d’un road-show entamé par TMSA, il s’est avéré qu’il y a un réel intérêt de la part des opérateurs mondiaux pour un tel projet. Et il n’est pas à écarter que de nouveaux intervenants se joignent à APM Terminals, Eurogate et CMA-CGM déjà présents lors de la première phase de Tanger Med. Le marché du transport maritime par conteneur ne cesse de croître et il s’agit de se positionner vite, note-on auprès de TMSA.

Les appels d’offres seront lancés dès le mois de mai, la construction devant démarrer en 2008. Le port devrait entrer en service dans cinq ans (2012). Outre les trois quais à conteneurs, il est prévu que le port dispose d’un terminal de réception pour le gaz naturel liquéfié ainsi qu’une unité de regazéification.

Les premiers navires à Tanger Med I

Port_Tanger_MedLes travaux avancent à pas forcés pour l’entrée en service du port Tanger Med. Le taux de réalisation total dépasserait actuellement les 90%. Les travaux sont menés à un rythme soutenu sur le premier quai à conteneurs, afin d’accueillir le premier porte-conteneurs en juillet prochain. APM Terminals Tangier, qui exploite le premier quai, vient de procéder à l’installation des grues à conteneurs et des autres équipements d’exploitation au sol. Le port a aussi reçu au mois de mars dernier l’ensemble de sa dotation en « abeilles », les remorqueurs du port. Les travaux du deuxième quai à conteneurs devraient démarrer, quant à eux, lors du mois de juin prochain pour une entrée en service de ce quai en 2008. En ce qui concerne les infrastructures de desserte, « les travaux sont également bien avancés ».

Source: l’Economiste.