Le nouveau président du Conseil de la ville de Tanger, Samir Abdelmoula, s'est engagé lundi à oeuvrer en vue de hisser la cité au rang des grandes métropoles de la rive nord du bassin méditerranéen.

M. Abdelmoula, membre du bureau exécutif du Parti Authenticité et Modernité (PAM), qui s'exprimait après son élection nouveau maire de Tanger, a souligné que le nouveau conseil élu focalisera ses efforts sur l'impulsion de la dynamique de développement de la ville de Tanger pour faire de la région un pôle économique majeure du Royaume. La majorité actuelle formant le conseil de la ville "va travailler main dans la main avec tous ceux qui sont animés du désir d'aller de l'avant dans le développement de cette cité que SM le Roi Mohammed VI entoure de Sa Haute Sollicitude", a affirmé M Abdelmoula, qui est le plus jeune maire au Maroc (35 ans).

Après avoir exprimé sa reconnaissance pour la confiance accordée au PAM pour gérer les affaires de la ville, le nouveau maire de Tanger a assuré qu'il veillera à coordonner avec les partis minoritaires au sein du conseil pour une meilleure implication dans le grand chantier de développement de la cité du détroit.

M. Samir Abdelmoula, du parti Authenticité et Modernité (PAM), a été élu lundi président du conseil de la ville de Tanger, succédant à Dahmane Darhame, de l'Union Socialiste des Forces Populaires (USFP).Candidat unique à ce poste, il a recueilli 40 voix sur 63 exprimées lors du 3ème tour de cette élection, alors que 23 bulletins ont été annulés et un seul candidat s'est abstenu de voter.

L'actuel maire de la ville est président directeur général de la station régionale "Cap Radio", comme il occupe le poste de vice-président de la compagnie maritime "Comarit-Comanav-Ferry" et président du groupe de communication "RDN". Après avoir obtenu un baccalauréat en sciences mathématiques au lycée Regnault de Tanger, M. Abdelmoula a poursuivi ses études supérieures à l'Institut Marocain de Management où il a obtenu un diplôme supérieur dans la branche finances.

Avant le début de l'opération de vote pour élire le nouveau maire de la ville, les 21 candidats du Parti de la Justice et du Développement (PJD) ont préféré ne pas participer au vote. Par la suite, 20 autres candidats, pour la plupart du parti du Rassemblement National des Indépendants (RNI) et de l'Union Constitutionnelle, se sont retirés lors du vote pour la désignation des vice-présidents.

Le poste de premier vice-président a été remporté par M. Mohamed Akbib (indépendant). Ont été élus aux postes des 2ème et 3ème vice-présidents respectivement M. Mohamed Hmidi (PAM) et Ibrahim Dahbi (Mouvement Populaire).

MAP