A 17 heures, heure de Paris, les 3 pays candidats à l’Expo 2012 font lundi une dernière présentation devant la 142éme session de l’Assemblée générale du BIE qui désignera, au terme d’un vote secret, qui de Tanger, Yeosu ou Wroclaw, a été retenue pour abriter l’exposition internationale de 2012. La journée se prépare dans la ferveur et la sérénité

Logo_Expo_Tanger_2012L’ambiance au Palais des Congrès à Paris est mouvementée. Dans le hall de l’Amphithéâtre bleu, lieu où se déroulera en fin de journée de lundi le vote pour le pays qui abritera l’Expo 2012, des ouvriers, des techniciens s’affairent pour monter les stands des pays candidats. Tanger 2012 est en partie monté juste avant celui de Yeosu. Dans l’amphi, place aux répétitions. Selon un calendrier préétabli chaque pays a droit à une séance de répétition.

A 17h30, c’est au tour du Maroc. Tout le monde doit être prêt pour les présentations de lundi. On passe sur scène, on repasse sous la direction du metteur en scène et d’une importante équipe de production et de régie. Rien ne sera laissé au hasard. On essaye tant bien que mal de cacher son émotion, mais sans succès. Tout le monde est ému. Il faut dire qu’on y a mis du cœur.

Mais ce n’est que dans quelques heures que les Délégués des Etats membres du BIE (Bureau International des Expositions)tangerexpo2012_120x48 voteront pour désigner le pays hôte de l’Expo Internationale de 2012. La 142éme session de l’Assemblée générale de cette organisation, devra départager au Palais des Congrès à Paris, les 3 villes dans la course, Yeosu (Corée du sud), Wroclaw (Pologne) et Tanger, au terme d’un vote secret à 2 tours qui interviendra après les présentations des villes candidates.

Des pronostics ? Mohamed Hassad, Wali de Tanger et Président de l’association 2012 a expliqué lors d’une rencontre avec la presse organisée à la Résidence de Fathallah Sijelmassi, Ambassadeur du Royaume du Maroc à Paris, qu’il était difficile de se prononcer.

Toutefois, en présence de Khalid Naciri, ministre de la Communication, Nouzha Skalli, ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité, Dahmane Derham, maire de Tanger, Meryem Bensalah, Présidente du Comité de soutien national Tanger 2012, et d’autres personnalités, M. Hassad s’est appuyé sur les différentes étapes de la candidature pour communiquer son optimisme. Les rapports de la commission d’inspection qui se compose de techniciens chevronnés ne comportent aucune réserve.

Tous les points du dossier ont été examinés avec beaucoup de soin et les commentaires de la commission ont été à chaque fois positifs. Si l’on ajoute l’engouement populaire et la mobilisation générale autour de la candidature de Tanger, on peut dire que nos chances de gagner dont grandes. Mais s’agissant d’un vote, il est difficile de faire des prévisions. Tout se joue jusqu’à la dernière minute. Et c’est justement pour cette raison, que le Président de Tanger 2012 avance la carte de la prudence et préfère garder la tête froide. « Nous avons opté pour une démarche de gagnant et nous allons nous battre jusqu’au bout avec les règles du jeu admises par tous », a-t-il déclaré en substance, insistant sur  l’esprit fair-play adopté depuis le début de la campagne par toute l’équipe qui n’oublie pas que les concurrents restent des pays amis.

C’est à l’image du Maroc, un pays qui a fait des valeurs de fraternité et de tolérance un code de conduite, parfaitement illustré par le thème qui a été choisi pour l’Exposition. Il ne nous reste plus qu’à croiser les doigts en attendant le verdict.

DNES