Photo0119Ces projets s'inscrivent dans la continuité des grands chantiers ouverts dans la région qui lui ont permis, en moins de dix ans, de se positionner en tant que pôle attractif pour l'investissement, affirme un communiqué du CRI.

Les projets approuvés au 1er semestre de cette année permettront de générer 47.892 emplois permanents, note le CRI, ajoutant que le secteur industriel s'accapare 34 pc du montant global d'investissement avec des projets se chiffrant à 10,6 milliards de DH, suivi par le BTP qui totalise un investissement de 10,1 milliards de DH.

Les projets approuvés en 2009 revêtent une grande importance en termes de création d'emploi, notamment pour le secteur industriel qui garantit à lui seul 71 pc des postes prévus, soit 33.744 postes, suivi par le service tertiaire avec 10.147 postes, soit 21 pc. Par ailleurs, le CRI indique que parmi les projets phares en matière d'infrastructure achevés durant cette période, figure le projet de rectification de la voie ferrée entre Casablanca et Tanger, qui a réduit d'une heure le trajet entre ces deux villes. D'un autre côté, le TGV contribuera également à l'amélioration de l'accessibilité de la région de Tanger- Tétouan.

A cela s'ajoute l'inauguration du Port Tanger Med passager, d'un coût de 2,2 milliards de DH et d'une capacité annuelle de 7 millions de voyageurs, 2 millions de voitures et 700 mille camions TIR, précise le communiqué.

Pour leur part, les structures d'accueil industrielles viennent d'être renforcées grâce au lancement de la plateforme industrielle intégrée Tétouan Shore, un parc offshoring ciblant des métiers à forte valeur ajoutée et susceptible de créer de nouveaux débouchés pour l'université. D'un coût d'un milliards de DH, ce parc générera quelque 10.000 emplois et se positionne comme une alternative de proximité pour l'offshoring européen.

Pour ce qui est du volet énergétique, cette année a été marquée par l'inauguration du parc éolien Tanger I "Dhar Saadane". D'une puissance de 140 MW, ce parc a nécessité un investissement global de 2,75 Milliards DH dont une partie a été financée par la Banque Européenne d'Investissement, le bailleur de fonds espagnol ICO et la Banque allemande KFW.

Le tourisme n'est pas en reste puisque le 1er semestre 2010 a connu le lancement du projet de réaménagement du port de Tanger ville. Il s'agit d'un projet d'envergure qui tend à faire de ce port l'un des premiers ports de plaisance et de croisière en Méditerranée. Ce projet vise aussi la promotion de nouveaux services à travers notamment l'ouverture d'espaces pour l'accueil des navires à passagers et des bateaux de plaisance en plus d'un espace réservé aux activités hôtelières et touristiques, rappelle le CRI.