Quelque 1.600 candidats des différents cycles de l'enseignement, des centres de l'éducation et de la formation et de différents établissements sociaux, ont pris part à ce concours, organisé en collaboration avec l'Association des études coraniques de Tanger et l'Association marocaine des enseignants de l'éducation islamique et encadrés par un jury composé d'oulémas, de chercheurs et de spécialistes en exégèse coranique.

Au cours de cette cérémonie, tenue notamment en présence des autorités locales, du délégué régional du ministère des Habous et des affaires islamiques et du président du Conseil local des Ouléma, des prix ont été remis aux vainqueurs des différentes catégories, sous forme de matériel multimédia et d'ouvrages religieux.

Le prix du ministère des Habous et des affaires islamiques pour la catégorie de l'enseignement secondaire qualifiant est revenu à l'étudiant Omar Akhrif, alors que le prix du wali pour la catégorie des établissements universitaire a été remporté par l'étudiant Mohamed Boutechkourt de la faculté du Droit de Tanger. Le prix de l'Organisation islamique internationale pour l'Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) et de la Faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat, consacrés à la catégorie de l'enseignement traditionnel, sont allés respectivement à Fatima Zahra Berhoun et Said Fafa. Pour sa part, le prix des classes préparatoires est revenu à l'étudiant Younès Badri, alors que le prix de l'enseignement primaire originel est allé ex-aequo à Nouhaila Touhami et Bilal Kadiri.

Cette cérémonie a été marquée par des hommages posthumes rendus à des oulémas et figures du fiqh et des études islamiques et coraniques de la ville de Tanger. Il s'agit de feu El Hassan Benseddik, ancien président du Conseil des Ouléma de Tanger et ancien membre du Conseil supérieur des Ouléma, des cheikhs feu Ahmed Mernissi et feu Abdelkader El Mqaddem.