La quatrième édition du Salon de l'immobilier et du bâtiment du Nord s'est tenue du 9 au 12 juillet 2009 à l'hôtel Môvenpick de Tanger.

Plusieurs exposants, principalement des promoteurs de projets immobiliers à Tanger, Tétouan, Larache et Asilah, mais aussi à Marrakech et à Saïdia, les institutions bancaires ainsi que les fournisseurs du bâtiment et de la construction étaient attendus à l'hôtel Môvenpick. Organisée par J.A. Events et Ndnord.com, cette édition était importante, vu l'ampleur des investissements nationaux et internationaux dans le secteur de l'immobilier à Tanger et au Nord en général. L'objectif de cette édition est d'accompagner d'une part les nombreux investissements au Nord et d'autre part de contribuer beaucoup plus à la création d'un marché de l'immobilier du particulier avec des références proches du marché et des attentes du consommateur en termes de qualité du bâtiment est en croissance, raison de plus pour l'accompagner dans cette lancée, afin de promouvoir une meilleure diffusion de l'information sur l'offre et la demande régionale dans le secteur.

Immobat 2009 cible les promoteurs immobiliers les professionnels du bâtiment et de la construction, les banques, les fournisseurs. Cette 4ème édition du salon Immobat 2009 était aussi dédiée au secteur du bâtiment et de la construction qui représente un potentiel énorme dans le marché de l'immobilier marocain du Nord. En effet, si les éditions précédentes ont enregistré la présence de plusieurs sociétés de construction marocaines et étrangères à savoir Maghreb Steel, 10 Rajab, Ingelec, Cicolab, Asis Systems, DPX Technologie, Nasser Ascenseur, cette édition avait pour objectif de développer ce pavillon pour qu'il accompagne en mieux le secteur immobilier au Nord et qu'il puisse répondre à toutes ses exigences et ses demandes qui sont de plus nombreuses. Des stands équipés de 9m² et plus étaient mis à la disposition des exposants pour un prix de 19.500 DH H.T. Ce prix comprend :
- Le stand avec 1 bureau et 3 chaises.
- Eclairage.
- Porte–brochures et documents.

Source: Le Matin