L'espagnol Repsol, qui a un permis d'exploration pétrolière au Maroc, procédera début 2009 au forage de son premier puits offshore dans la zone Atlantique à 133 km de Tanger. L'annonce a été faite mardi à l'occasion de la présentation d'une note d'information sur le marché financier espagnol.

RepsolL'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), confirme ce programme de travail etOffice_national_des_hydrocarbures_et_des_mines précise que ce forage est le premier parmi d'autres qui seront réalisés par les partenaires de l'Office à travers les sites faisant l'objet de conventions d'exploration. La société espagnole a tenu des réunions avec les autorités marocaines pour que cette opération de forage se passe dans des meilleures conditions. Rappelons que dans une opération similaire au sud d'Agadir, la société Shell avait sollicité l'arrêt du trafic maritime, surtout les bateaux de pêche de la zone sud.

Par ailleurs, l'Office, qui a tenu son conseil d'administration mercredi 2 décembre, déclare avoir signé neuf accords pétroliers et six contrats de reconnaissance, durant les années 2007 et 2008, alors que ses partenaires ont réalisé les sept forages de puits programmés. Amina Benkhadra, DG de l'Office a précisé que ce dernier a également signé trois avenants aux accords pétroliers et trois annexes de contrats de reconnaissance. L'ONHYM a réalisé, pour sa part, deux forages dans le bassin du Gharb et des études d'évaluation pétrolière des bassins de Boujdour, Meskala et de l'offshore atlantique entre Agadir et Sidi Ifni. Il a réalisé de nouvelles acquisitions sismiques 2D et 3D en onshore.

Concernant les forages, il a réalisé deux puits pour le compte de la société Cabre dans le permis Gharb-Centre et une intervention sur la Cavité C-2 de la Somas à Mohammédia, a souligné Mme Benkhadra. Au niveau de la production des hydrocarbures, ses réalisations au cours de l'année 2007 se sont également inscrites à la hausse. Dans le domaine de la recherche minière, Mme Benkhadra a indiqué que les travaux menés à travers le territoire national en 2007 et 2008 ont concerné les métaux précieux, les métaux de base et les roches et minéraux industriels.

Le Soir Echos