Taghramt (Province Fahs-Anjra), 17/05/08 - SM le Roi Mohammed VI a inauguré, samedi à la commune rurale de Taghramt relevant de la Province de Fahs-Anjra (région Tanger-Tétouan), le barrage Tanger-Méditerranée, réalisé pour un coût global de 440 millions de dirhams.

A cette occasion, le Souverain a dévoilé la plaque commémorative de cet ouvrage et suivi des explications sur cette importante infrastructure hydraulique financée dans le cadre d'un partenariat entre l'Etat et le Fonds arabe de développement économique et social.

D'une retenue de 25 millions M3 et s'étendant sur une superficie de 123 hectares, ce barrage est situé sur l'Oued Rmel à 45 km à l'Est de la ville de Tanger et à environ 1 km à l'amont du complexe portuaire Tanger-Méditerranée. La nouvelle installation, qui permettra de régulariser un volume de 8 millions M3, est destinée à l'alimentation en eau potable et industrielle du complexe portuaire Tanger-MED et à la protection de ce dernier contre les crues de l'Oued Rmel qui traverse le port. Cet ouvrage, qui enregistre actuellement un taux de remplissage d'environ 25 pc (6 millions M3), permettra également la création d'emplois temporaires au cours de la réalisation des aménagements du barrage ainsi que des emplois permanents en termes de gestion et d'exploitation de cette infrastructure et des équipements d'eau potable.

Les besoins en eau du complexe portuaire sont évalués à terme à 3,6 millions M3/an et ceux du projet industriel de Melloussa à 11 millions M3/an. A ces besoins, s'ajoutent ceux des centres satellites qui se développeront autour de cet important projet industriel. Ainsi, le projet du complexe portuaire imprime une forte augmentation à la demande en eau potable du système d'alimentation de l'agglomération de Tanger et de sa région. A l'horizon 2010, cette demande devra avoisiner les 63 millions M3/an.

Il s'agit d'un barrage en béton compacté au rouleau (BCR) d'une hauteur de 80 mètres sur fondation et de 250 m de longueur en crête. Sa construction, qui a duré 26 mois, a nécessité la mise en place de 310.000 M3 de béton. Cet ouvrage comprend une galerie périmétrale de pied, deux galeries de drainage en rives et des galeries internes, qui ont permis l'exécution du voile d'étanchéité et du voile de drainage du corps du barrage et de la fondation. L'ouvrage hydraulique comprend aussi des ouvrages annexes constitués d'un évacuateur de crues, d'une vidange de fond, des prises d'eau et d'une dérivation provisoire.

Par la même occasion, des explications ont été fournies à SM le Roi sur les principaux ouvrages hydrauliques qui permettent l'approvisionnement en eau potable de la ville de Tanger et ses alentours. Il s'agit en particulier du barrage Ibn Batouta sur l'Oued Mharhar mis en service en 1977, d'une capacité de stockage de 32,5 millions M3. Il fournit un volume régularisé de 18 millions M3/an pour l'alimentation en eau potable de la ville de Tanger.

Le barrage "9 avril 1947", mis en place en 1995, a une capacité de stockage de 300 millions M3, soit quatre fois les apports naturels évalués à 76 millions M3/an. Il permettra de régulariser 40 millions M3 par an.

Des explications ont été également fournies à SM le Roi sur le projet d'alimentation en eau potable du complexe portuaire Tanger-Med à partir des eaux du barrage Tanger-Méditerranée pour un coût de 100 millions de dirhams. Initié par l'Office National de l'Eau Potable (ONEP), ce projet, dont la mise en service est prévue pour juin 2010, consiste notamment en la réalisation d'une station de traitement d'un débit de 300 litres par seconde, de 3 km de conduites et d'une station de pompage.

MAP