Pari tenu pour Tamesna. D'ici quelques mois, Al Omrane organisera le premier anniversaire de cette nouvelle ville.

Tant attendue par une population en quête de logements moyen standing ou même économiques, cette offre permettra de décongestionner la capitale du Royaume qui connaît une rareté du foncier et d'essayer de répondre à une demande croissante. Et pour cause, Témara, à elle seule, n'arrive pas absorber cette demande.

Les premiers logements seront donc livrés à partir de juin prochain, ce qui fera beaucoup d'heureux. Certes les prix ont flambé depuis le lancement de ces programmes, mais la demande reste importante malgré cette hausse. Au total, près de 202 villas économiques seront remises à leurs propriétaires en plus de 1.500 logements sociaux, initiés par Al Omrane, qui sont destinés au recasement des habitants des bidonvilles de la préfecture de Témara.

TamesnaD'autres projets lancés par des opérateurs privés, notamment la première tranche de l'opération "Maraj Bahrein", initiée par la société bahreïnie Hidaya, les villas du projet "Oasis" initié par la filiale marocaine de Général Contractors et les logements sociaux commercialisés par le groupe Addoha devront également être livrés en 2008. Le groupe espagnol Marina d'Or gère également un mégaprojet à Tamesna d'un investissement de près de 4,2 milliards de dirhams pour la construction de près de 7.000 logements dont 20% sera dédié à l'habitat social. Le reste sera ventilé entre les autres catégories (haut et moyen standing, économique plus). D'autres projets seront commercialisés. Au total, 131 îlots devraient être finalisés au cours de cette année.

A rappeler que le coup d'envoi des premiers travaux a été donné en 2006. Les travaux de voirie et d'assainissement, d'adduction en eau potable et du raccordement au réseau d'électricité, d'installation du réseau de téléphonie avancent bien. Une bonne partie a été bouclée et d'autres sont sur le point d'être finalisés. De plus, près de 5.000 arbres de six espèces différentes ont été plantés. A signaler que Tamesna sera aménagée sur près de 4.000 ha. Le premier noyau de la nouvelle ville est constitué de 840 ha devant contenir l'équivalent de 50.000 logements tous types confondus, soit 250.000 habitants.

La ville sera répartie entre lots d'habitat (460 ha), d'activité (30 ha), d'équipements collectifs (87 ha), des voies d'accès et d'aménagement (147 ha) et des espaces verts (116 ha). Tamesna englobera cinq zones d'activité, trois pôles d'activités tertiaires, dont un centre d'affaires, une médina avec des activités artisanales, une zone centrale réservée aux loisirs et à la promenade et le centre de Sidi Yahia des Zaërs à mettre à niveau.

lematin.ma