Le 12e Salon international du livre de Tanger (Silt), qui se tiendra du 27 février au 2 mars prochain sous le thème "Identités fugitives", a été présenté jeudi soir par ses organisateurs lors d'une cérémonie organisée au siège de l'ambassade du Maroc à Paris.

L'édition 2008 de cette grande manifestation culturelle a été présentée par Omar Berrada, commissaire du Salon, Larbi R'Miki, président de l'Association Tanger région action culturelle (Atrac), et Gustave de Staël, directeur de l'Institut français du Nord, en présence de Youssef Imani, chef de mission adjoint près l'ambassade du Maroc en France, et de nombreux auteurs et hommes de lettres et de média.

Les intervenants ont tenu d'emblée à souligner que le Silt revendique un rôle fédérateur et pédagogique en permettant gratuitement au public d'assister à des tables rondes et des conférences de qualité, dépassant ainsi la seule dimension commerciale des salons traditionnels.

Durant cinq jours, éditeurs, lecteurs, auteurs, intellectuels, journalistes et libraires seront réunis pour échanger et débattre autour du livre et plus encore des idées, dont il reste le support privilégié, ajoutent-ils, notant que de "L'étranger dans la langue" à "La responsabilité des intellectuels", écrivains et penseurs reconnus se pencheront sur de grandes questions intellectuelles, artistiques, économiques et sociales.

"En donnant à entendre différentes langues -le français et l'arabe mais aussi la darija, l'amazighe et l'espagnol- et différentes voix, l'espoir et le pari de ce salon est que toute identité soit malléable, plastique et prompte à se redéfinir en se nourrissant de celles des autres", expliquent-ils.

Véritable forum de réflexion sociale et culturelle, le Silt comporte des programmations aussi bien pour les adultes que pour les jeunes, des conférences, des tables rondes, des dialogues, des ateliers d'écriture, de lecture et de conte, des concerts, des lectures de poèmes, des projections de films et une exposition, soulignent ses organisateurs.

Cette édition offrira l'opportunité au public de côtoyer d'éminents historiens, philosophes, écrivains, poètes anthropologues et artistes, dont Abdessalem Cheddadi, Zakya Daoud, Barbara Cassin, Ali Benmakhlouf, Abdeslem Benabdelali, Frédéric Boyer, Hubert Haddad, Leila Abouzeid, Driss Jaydane, Nicole Caligaris, Daniel Maximin, Emmanuel Hocquard, Mohamed Sghir Janjar, Carmen Romero et Hassan Nejmi.

Seront également de la fête, Stefania Pandolfo, Pierre Joris, Rachid Benzine, Larbi El-Harti, Salim Jay, Ahmed Assid, Ahmed Dich, Antonio Lozano, Françoise Valéry, Gilles Clément, Abdelfettah Kilito, Wassyla Tamzali, Ahmed Djebbar, Kebir Mustapha Ammi, Halima Hamdane, Mohamed El-Ayadi, Mohamed Chérif Ferjani, Kadhim Jihad, Mounir Fatmi et Rachid Benabdeslem.

Le Salon sera également marqué par un hommage à Driss Chraïbi, l'un des grands écrivains marocains d'expression française, avec la projection du documentaire d'Ahmed El-Maanouni "Conversations avec Driss Chraïbi".

MAP