Tanger__ville_fronti_re___La_pens_e_de_midi

 

Tanger est une ville où les deux rives de la Méditerranée se touchent des yeux. Ville frontière, Tanger n'est plusseulement une ville internationale, comme elle le fut jadis, mais une ville transnationale. “C'est-à-dire qu'elle vit au quotidien dans un espace temps très peu national ”, comme le souligne Michel Péraldi qui a dirigé ce numéro de La pensée de midi.

Cité à nulle autre pareil, Tanger est traversée et débordée par de nombreuses frontières. Ce sont les multiples facettes de cette ville complexe que ce numéro se propose de dévoiler. A partir des contes cruels et savoureux de M'rabet, de récits singuliers, recueillis et partagés avec la complicité de la revue Nedjma, d'histoires de vie comme celle d'Elena Prentice ou à l'heure du cocktail chez Paul Bowles, qui témoignent d'un cosmopolitisme toujours vivace, de la Calle del Diablo et des Lucioles de la nuit tangéroise décrites par Mona Kezari et Abdelmajid Arrif, des rebelles de la mondialisation, qui cherchent à traverser la frontière vers l'Europe comme une bravade et un défi trop souvent mortel (Mercedes Alavarez), des jeux subtils à propos du respect des bonnes mœurs ou des spéculations dans la Casbah (Carole Viché, Julien Le Tellier et Catherine Mattéi), sans oublier ce qui fait le mythe de Tanger dans sa relation au cinéma (Simona Schneider), ou sa réalité d'une ville entre deux mers, confrontée à l'invisible ou trop visible présence d'un mur, dans le récit de Driss Ksikes.

Tanger, une ville aimantée par sa relation à la frontière…

Ce numéro s'inscrit dans les série des « portraits de ville » tel que La pensée de midi a édité jusqu'à présent : Athènes, Alger, Parlerme et Beyrouth. Des portraits de l'intérieur, avec une approche inédite des formes contemporaines d'expression qui se trament dans une ville méditerranéenne.