Le Centre cinématographique marocain (CCM) a annoncé jeudi que la ville de Tanger (nord) a été choisie pour être le siège permanent du Festival national du film qui sera dorénavant un rendez-vous annuel.

En réponse à une requête présentée par le Centre cinématographique marocain et les chambres professionnelles, le Roi Mohammed VI a donné son accord pour que le Festival national du film soit organisé tous les ans, au lieu de deux, indique le CCM.

Le Souverain chérifien, qui parraine le festival, a également donné son accord pour que cette manifestation soit abritée par « la ville du détroit » en tant que siège permanent de cette manifestation cinématographique, a ajouté la même source. Un festival biennal pour la promotion du film marocain dont la production était considérée embryonnaire (une centaine de films de 1969 à 1998), se tient depuis 1982.

Depuis lors, le festival n’a pu être organisé que neuf fois, la dernière édition étant celle abritée par Tanger du 18 au 27 octobre 2007. La moyenne de production des longs métrages marocains tourne autour d’une douzaine par an depuis la fin des années 90 et ambitionne de franchir le cap de 40 unités à l’horizon 2020.

Selon les professionnels du septième art au Maroc, le dynamisme de la production des dernières années est rendu possible grâce au fonds d’aide instauré en 1980. Ce fonds de soutien est passé de 2 millions de dirhams seulement (environ 250.000 dollars) en 1980 à 40 millions de dirhams en 2007.

APA