Tanger, 23/10/07- Le président français, M. Nicolas Sarkozy, a visité mardi en début d'après-midi le chantier du projet phare de la région du nord "Tanger Méditerranée".

Après avoir passé en revue un détachement de la garde municipale qui rendait les honneurs, des explications ont été fournies sur ce grand projet à M. Sarkozy, qui était accompagné de M. Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes et de Mme Rachida Dati, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, ainsi que de M. Karim Ghellab, ministre de l'Equipement et du Transport, membre du comité d'honneur.

Intervenant plus tôt dans la journée devant les membres des deux Chambres du Parlement, M. Sarkozy avait souligné que le port Tanger-Med, construit et géré avec des entreprises françaises, "illustre à la fois l'ouverture du Maroc sur le monde et l'excellence de la coopération bilatérale".

M. Sarkozy a qualifié cette réalisation d'un des ports "les plus modernes de la Méditerranée". "Dieu sait que Sa Majesté a eu raison de le vouloir en Méditerranée plutôt qu'en Atlantique", a souligné le Président français, en se félicitant de la pertinence de ce grand projet structurant. Cette réalisation montre que le Maroc "bouge et va de l'avant", a-t-il dit, ajoutant que "ce pari courageux est en train de payer, puisque l'économie marocaine est en pleine expansion". "Les infrastructures, l'environnement des affaires, tout évolue et se modernise", a-t-il indiqué.

Le président du directoire de l'Agence Spéciale Tanger-Med (TMSA), M. Said El-Hadi, a présenté à l'illustre hôte du Royaume ce projet, ses différentes composantes, les grandes étapes franchies dans sa réalisation et les prévisions de développement de la région dans le sillage de ce projet structurant et son apport en compétitivité pour l'économie nationale.

Le projet Tanger Med, connaît une remarquable présence des opérateurs français comme partenaires aussi bien dans son édification que dans son exploitation. Côté chantier, il s'agit du géant français des BTP, Bouygues, qui se trouve à la tête d'un consortium chargé de la construction du port, notamment son impressionnante digue de plus de 2 km.

Le design du port, qui se distingue par son originalité et son intégration harmonieuse dans l'environnement, a été conçu par l'atelier du célèbre architecte français Jean Nouvel. Quant à l'ingénierie du complexe portuaire elle a été confiée au savoir faire du spécialiste français "Sogreah". Côté concessions, les opérateurs français sont également en première ligne avec l'attribution du service de remorquage au groupe "Bourbon", et l'exploitation du deuxième quai à conteneurs au groupement "CMA-CGM".

La présence française dans le projet Tanger-Med a été renforcée par l'arrivée du leader français de l'industrie automobile "Renault" allié au constructeur nippon "Nissan". "Renault-Nissan" compte installer, sur 300 ha de la zone franche de Tanger-Med, l'une des plus grandes unités de l'industrie automobile dans la région méditerranéenne, avec une capacité de production à terme de 400.000 véhicules.

A rappeler que la mise en service partielle du premier quai à conteneurs du complexe portuaire Tanger-Med a démarré en juillet dernier en recevant les premiers porte-conteneurs géants de dernière génération (450 m). La mise en service du deuxième terminal à conteneurs est prévue en juillet prochain.

Un deuxième port "Tanger-Med II" sera construit à proximité immédiate du premier pour un coût de 14 milliards dh. Le complexe portuaire, qui sera fin prêt en 2012, constituera la première plate-forme portuaire de la région méditerranéenne.

A son arrivée sur le chantier, le président français a été salué par le gouverneur de la province Fahs Anjra, les élus de la région et par les responsables du projet Tanger-Med. Le président Sarkozy est arrivé à Tanger en provenance de Rabat où il avait prononcé une allocution devant les chambres des représentants et des conseillers et signé le livre d'or du parlement.

MAP