514852_629075APM Terminals Tangier, filiale de l’attributaire du premier quai à conteneurs à Tanger Med, APM International, démarre partiellement son activité commerciale. La mise en service totale est prévue pour octobre prochain. L’annonce a été faite hier, lundi, à Casablanca. Mais en aparté, le concessionnaire confiera à L’Economiste que le démarrage est prévu pour vendredi 27 juillet.

Le business plan de ce consortium, formé entre A. P. Moller/Maersk et le groupe Akwa, annonce une capacité de 1,392 million d’EVP (équivalent vingt pieds) à l’horizon 2011. Si l’on en croit le directeur général d’APM Terminals Tangier, Etienne Rocher, «la capacité de transbordement actuel de tous les ports du Maroc, c’est à peine quelques centaines d’EVP».

Pour cette concession sur 30 ans, renouvelable une seule fois pour 15 ans, le 3e groupe opérateur de terminaux à1575 conteneurs au monde avec une part de marché de 6,4% en 2006, a investi 150 millions d’euros, soit environ 1,68 milliard de DH. Le groupe devrait employer 800 personnes au démarrage total de ses activités commerciales. L’objectif annoncé des promoteurs de ce projet à son montage, en mars 2005, était d’en faire un terminal de dimension mondiale, grâce à l’apport d’un savoir-faire, tant technologique que commercial du groupe.

Le staff a réaffirmé la mission complémentaire du terminal d’APM Tangier avec celui d’Algésiras, opéré par APM Terminals International. Ce dernier est filiale du groupe A. P. Moller-Maersk, le leader mondial dans le transport maritime des conteneurs (Maersk Line, Safmarine). Il est présent dans les domaines de l’exploration, la production et le transport d’hydrocarbures, en plus de ses activités de logistique (Maersk Logistics).

APM Terminals Tangier vise à consolider la position du détroit de Gibraltar comme centre névralgique du commerce maritime mondial. Ses caractéristiques le destinent à cette mission. Il couvre un périmètre de 800 mètres linéaires de quai, pour 40 ha de terre-plein parcourus par 2 voies ferrées de 1,6 km de long. C’est un port en eau profonde compris entre 16 et 18 mètres, à moins de 90 minutes de temps d’approche, c’est-à-dire à 2 miles d’approche de la route maritime principale. Les autres points forts de ce terminal, c’est aussi sa situation géographique par rapport à la zone franche logistique de 130 ha, extensible à 350, en plus de 800 ha additionnels de zones franches industrielles et commerciales jouxtant le port de Tanger-Med.

Pour faire face aux importantes charges liées principalement à l’acquisition des équipements, les promoteurs n’ont pas lésiné sur les moyens. Il s’agit de l’achat de portiques de grue (8 super- post panamax dont le prix d’un seul engin peut atteindre plus de 80 millions de DH), cavaliers roulants (26 Eco-RTG), tracteurs (55) et à la réalisation des travaux de gros œuvres. Par deux fois, ils ont augmenté le capital de l’entreprise de 5 à 15 millions d’euros, soit environ 165 millions de DH; puis à 50 millions d’euros, en septembre dernier, soit 561,3 millions de DH. Il est détenu à 90% par APM Terminals International et 10% par Akwa Group.

APM Terminals International dans le monde

Le Groupe A. P. Moller-Maersk assure la gestion de terminaux à conteneurs depuis près de 25 ans. Depuis 2001, cettePort_Tanger_Med activité est portée par APM Terminals International B.V. dont le siège est à La Haye aux Pays-Bas. APM Terminals International est le 3e opérateur de terminaux à conteneurs au monde avec une part de marché de 6,4% en 2006, soit 18% de croissance en volume par rapport à 2005. Il est devancé par PSA International (10,1%) et Hutchison Port Holdings (6,9%). Le top-4 mondial dont le 4e est DP World a réalisé 29,3% des parts de marché en 2006. A fin 2005, APM Terminals International opère 45 terminaux dans 28 pays dont 15 sont actuellement en phase d’extension (12 projets de nouveaux terminaux, incluant Tanger-Med sont en cours de réalisation). Ce qui représente 28,4 millions d’EVP (équivalent vingt pieds) en 2006 sur plus de 60 lignes maritimes. Il emploie plus de 19.000 personnes. Le coeur de métier d’APM Terminals International touche à la mise en oeuvre et à la gestion de terminaux à conteneurs au service des lignes maritimes, la manutention portuaire (aconage), le développement de zones franches et la fonction d’autorité portuaire.

Source: L'Economiste