Comme le reste de la zone Rifaine, les bassins de Tangérois sont dominés par des faciès argilo-schisteux imperméables ou peu perméables, le seul  aquifère important est celui de   Charf El Akab. 

Aquifère de Charf El Akab : D'une superficie de 17 Km2, il constitue une réserve stratégique dans le système d'alimentation en eau de la ville de Tanger. Cet aquifère est constitué de deux nappes, à savoir, la nappe supérieure d'une superficie de 10.5 Km2 qui circule dans des sables et des grès fins du pliocène et repose sur un substratum marneux sableux, et la nappe inférieure d'une superficie de 15.5 Km2 dont 6.5 Km2 d'affleurement. Cette nappe circule dans des formations biocalcarénites, des grès et des sables.   

Autres aquifères : Les seules ressources en eau souterraines  sur les parties restantes sont localisées au niveau de petits réservoirs dont on peut citer des petites nappes superficielles dans les vallées alluviales et dans la partie altérée des schistes, et des petites nappes perchées dans les bancs calcaires ou gréseux des flyschs:

  • Aquifère de Jbel Kébir : à l'Ouest immédiat de Tanger. La superficie des affleurements est de 35 Km2. Les apports  sont évalués entre 2 et 5 Mm3/an.

  • Aquifère de Jbel Mediar : Situé entre l'aquifère de Charf El Akab et le bassin d'El Hachef. Sa superficie de près de 100 km2 et les apports sont évalués entre 7 et 15 Mm3/an.

  • Aquifère de Jbel Zhirou : Situé au Nord de Charf El Akab. Sa superficie est de l'ordre 22 km2 et ses apports sont évalués entre 1 et 3 Mm3/an.

  • Aquifère des Grès d'El Habt : d'une superficie globale de l'ordre de 18 km2, leur épaisseur moyenne est de 100 m.