Grâce aux énormes potentialités et atouts qu'elle recèle, Tanger figure parmi les cinq zones d'aménagement prioritaires qui ont été choisies pour faire l'objet d'un développement touristique des les années 1960.

Compte tenu de sa position comme ville de transit, porte du Maroc sur l’Europe, un point de passage privilégié pour les travailleurs marocains en Europe et surtout son statut de ville internationale avant l'indépendance du Maroc, Tanger disposait d'une capacité non négligeable en matière d'infrastructure d'accueil pour répondre aux besoins d'une clientèle fidèle a la ville (Anglais, Américains) et surtout pour les voyageurs de transit (hôtel El Menzeh, hôtel Rombrond, villa de France (actuellement fermée), hôtel de France,...) Toutefois, la plupart de ces hôtels sont cantonnés au milieu de la ville.

L'effort qui a été consenti par l'Etat à travers certains établissements publics ou semi publics en matière d'investissement et d'aménagement des nouvelles unités d'hébergement a été orienté vers la réalisation d'hôtels de haut et de moyen standing et de résidences secondaires. Parallèlement l'Etat accordait des avantages financiers, fiscaux et douaniers aux promoteurs nationaux et internationaux qui ont réalise' beaucoup de projets touristiques au niveau de Tanger et sa région. A titre d'exemple, on peut citer les hôtels Al Mouahidine, Solazur, Al Oumnia, Flandria, Chella, Rif, Ahlan, Robenson, etc.

Au niveau spatial l'extension de la zone touristique s’est faite vers la baie de Tanger avec l'équipernent d’une étendue de 350 ha où ont été réalisés des projets d’hôtels tel que Malabata, Tarik, Club-Med, R.T. Marbelle (I, II et III) et R. Schems, Centre d'oeuvres sociales, lotissement de villa, camping Tingis,…

En dehors de Tanger, des unités d'hébergement ont vu le jour notamment Hôtel Ahlan à la sortie de la ville (route de Rabat), Village de vacances touristique Robenson à Cap Spartel,...

En 1984 l'Etat marocain a signé une convention avec un grand consortium étranger appelé Forum International qui s'est engagé à réaliser un super projet de 14000 lits répartis entre Hôtels, Casino, Village de vacances touristiques, Résidences touristiques, Golf, Marina et port de plaisance. Cependant ce projet n'a pas pu voir le jour et l'assiette foncière (environ 50 ha) qui lui a été cédée est toujours gelée et constitue un frein pour les autres investissements.