Une fondation suisse spécialisée dans la recherche sur les mammifères marins (fondation for information and research on marine mammals -FIRMM-) installera sur la côte méditerranéenne de la région de Tanger un projet d’écotourisme dédié à l’observation des dauphins en milieu naturel.Ras_Laflouka___Sidi_Kankouch

Le projet baptisé "Dolphin Resort Ras Laflouka", qui a reçu en 2004 l’aval de la commission régionale de l’investissement, est un complexe touristique qui sera construit sur la plage Sidi Kankouch (commune Ksar Sghir) pour un coût total de 15 millions de DH. Il comprend un complexe hôtelier, un restaurant, des bungalows (trois étoiles selon les normes de classification suisses), en plus d’une plate forme de recherche et un centre d’exposition et d’information.

Le concept fondateur de ce projet novateur et premier du genre au Maroc consiste à aménager un vaste parc protégé par des filets sur la baie de Ras Laflouka. Des dauphins vivant en captivité, provenant notamment de delphinariums, évolueront dans cet espace protégé le temps de les acclimater à la mer pour assurer leur réinsertion dans leur milieu naturel.

La fondation qui dispose, depuis 1998, d’un site identique sur le côté nord du détroit de Gibraltar au niveau de Tarifa, compte installer également sur le site du projet un centre de recherches sur les dauphins : “La plate-forme peut nous ouvrir des perspectives intéressantes et faire avancer à grand pas notre projet de recherches sur les cétacés. Nous continuerons à consigner le comportement de ces mammifères et effectuer des travaux de photos-identification”.

Les visiteurs du complexe touristique auront la possibilité d’embarquer sur un bateau de recherche de la fondation, de s’informer du travail des biologistes et d’observer des dauphins le long d’une jetée flottante sur la baie, outre le rare plaisir de prendre un bain aux côtés des dauphins du parc. Des salles de conférences assureront également aux touristes des séances de sensibilisation sur les baleines et les dauphins et la protection de leur milieu naturel. En outre, “Dolphin Ressort Ras Laflouka” prévoit un centre de sauvetage et de refuge destiné à secourir les animaux marins échoués.__c_t__de_Ras_Laflouka

Compte tenu du succès du Dolphin Resort de Tarifa avec 15.000 visiteurs par jours, la viabilité du projet semble prometteuse au Maroc avec le développement spectaculaire de la formule d’écotourisme ces dernières années. La fondation suisse table à terme sur quelques 150.000 visiteurs par an dans le site de Ras Laflouka.